Et si vous pouviez agir pour améliorer la qualité de l’air?

Développée par IFP Energies nouvelles (IFPEN), avec le soutien de l’ADEME, GECO air est disponible gratuitement sur les stores iOS et Android.

Téléchargez GECO air et réduisez votre impact pour respirer un air plus pur !

Pollution atmosphérique, émissions de CO2… Chacun d’entre nous, à son échelle, peut réduire les émissions polluantes (oxydes d’azote, particules fines, etc.) liées à ses déplacements : en adaptant au quotidien son style de conduite (plus souple) et en privilégiant les modes de transport « doux » (vélo, transports en commun). GECO air nous accompagne dans cette démarche.

Pourquoi GECO air ?

Pic de pollution, vignettes Crit’air, Dieselgate, la pollution atmosphérique est au cœur de notre actualité.
Le débat reste pour le moment limité aux technologies des véhicules les plus polluants.
GECO air ajoute l’axe éco-citoyen et met notre comportement de mobilité au cœur de l’action !
L’application nous aide à réduire, au quotidien, les émissions polluantes de nos déplacements :

  • En estimant les émissions polluantes de tous nos déplacements, GECO air est notre partenaire mobilité et nous informe,
  • En analysant les émissions de nos trajets, quel que soit le type de transport (voiture, vélo, transport en commun),
  • En nous sensibilisant sur le caractère polluant de certains de nos déplacements avec un « score mobilité », délivré chaque jour et après chaque trajet grâce à un outil de mesure objectif exprimé en Points Polluants (POP),
  • En nous aidant à améliorer notre façon de conduire par des conseils simples, pratiques et personnalisés après chaque trajet,
  • En nous recommandant de privilégier les modes de transport doux comme le vélo quand cela est possible.

Les gains sont concrets : en optimisant notre conduite, les émissions de notre véhicule peuvent être réduites de moitié !

Et ceci même avec un véhicule ancien, nous pouvons agir tous ensemble pour améliorer la qualité de l’air !

cycle1.png

Le saviez-vous ?

Le niveau d’émissions polluantes (oxyde d’azote, particules fines, monoxyde de carbone) d’un véhicule dépend de sa technologie, du type de trajet mais aussi du style de conduite. Ce dernier point reste méconnu, pourtant, pour un même parcours et un même véhicule, les émissions polluantes peuvent varier d’un facteur 1 à 4 !

Comment utiliser l’application?

L’application est disponible gratuitement sur les stores. Testez l’application en mode démo, ou paramétrez votre compte en quelques clics. Oubliez la ensuite dans votre poche; l’application analysera vos déplacements de manière tout à fait automatique. Vous n’avez qu’à vous référer à votre journal pour voir vos résultats et recevoir des conseils pour réduire votre impact sur la qualité de l’air.

Fonctionnement de GECO air

GECO air prend en compte toutes les caractéristiques du véhicule (puissance, carburant…) pour générer un modèle de calcul des polluants spécifique à chaque véhicule. Nos algorithmes détectent automatiquement chacun de vos déplacements et différencient si vous êtes en voiture, à vélo ou à pied. Vos parcours sont ensuite analysés sur nos serveurs pour estimer les émissions polluantes liées à chacun d’entre eux. Pour plus de détails : le fonctionnement détaillé.


gecoair_screen1

Un indicateur simple : le point polluant « POP »

Tous les polluants sont réunis dans un indicateur unique et simple à suivre, le POP pour Point Polluant. Un score POP est associé à chaque déplacement, moins de POP c’est moins de pollution générée. En suivant ses POPs, l’utilisateur va mesurer l’impact polluants de chacun de ses trajets. Par exemple, prendre sa voiture sur un petit parcours va fortement augmenter ses POPs sur la journée et l’inciter, s’il le peut, à se déplacer autrement. À la fin de chaque trajet, le résultat est accompagné de conseils simples et pratiques pour améliorer la façon de conduire et ainsi contribuer à améliorer la  qualité de l’air.


icone-de-batterie_21212559
Afin de réduire la consommation de batterie et dans le respect de votre vie privée, le GPS n’est activé que quand nécessaire : uniquement pour les trajets en voiture.

GECO air, une base de données pour les futurs aménagements urbains

GECO air nous aide à mieux connaître la pollution atmosphérique à l’échelle locale et contribue ainsi à mieux estimer la qualité de l’air. GECO air  collecte des données sur vos déplacements. L’application n’a pas une fin commerciale. Financée par IFPEN, et également par l’Ademe, cette initiative a pour objectif de réellement lutter contre la dégradation de l’environnement. Le déploiement de l’application permettra de récolter des données significatives pour alimenter nos recherches. Nous allons par exemple pouvoir étudier la pollution sur un trajet, sur une route en particulier, à travers des données de plusieurs automobilistes sur plusieurs jours. À partir de là, nous pourrons élaborer une carte et pointer les zones de fortes émissions de particules fines et de polluants. Ces données vont pouvoir par la suite être utilisées pour agir sur la structure de la route : favoriser une zone à 30 pavée plutôt qu’un ralentisseur pour éviter les accélérations brusques des automobilistes et donc un pic de pollution… De simples idées pour l’instant mais qui pourraient conduire les ministères, les agences de qualité de l’air et les municipalités à prendre des mesures à partir d’une expérience et d’une étude réelles. Il s’agit là d’une campagne de sciences citoyennes (citizen science), permettant au citoyen de participer à des projets scientifiques qui s’appuient sur de vraies données d’usage.



Avec GECO air, IFPEN met à profit son expertise scientifique dans les domaines de la modélisation des polluants et des motorisations, et du développement d’algorithmes de calcul.
GECO air complète l’action initiée par IFPEN en 2014 dans le domaine des services connectés avec l’application d’écoconduite GECO qui compte déjà plus de 26.000 utilisateurs..

Pour en savoir plus : Comment ça marche ?